Atelier de contredanse du XVIIIème siècle

Adultes tous niveaux

Le Bal par G. de Saint-Aubin

La contredanse est une forme collective de danse, sa structure répétitive permet beaucoup de convivialité. Nous travaillerons les figures et les pas des contredanses tirés des sources de langue française du XVIIIe siècle. Au programme : contredanses en colonnes, contredanses en carré, passes d’allemande.

En raison des consignes sanitaires et de leur possible évolution le programme détaillé de chaque séance sera dévoilé quelques temps avant la séance concernée.


************************************************************************

Ateliers le samedi de 15h à 18h au gymnase de Ménilmontant :
* 21 novembre 2020
* 30 janvier 2021
* 27 mars 2021

Tarif :
* 1 atelier : 30 euros
* 3 ateliers : 80 euros
+ 5€ d’adhésion à l’association par atelier ou 15€ l’année

Pensez à réserver par téléphone ou SMS !


************************************************************************

Téléphone : 06.62.52.50.28
E-mail : g.jablonka@divertimenty.org
Site internet : http://divertimenty.org/sensibiliser/atelier-de-contredanse/?et_fb=1&PageSpeed=off


************************************************************************

Biographie de Guillaume Jablonka


Guillaume Jablonka



Après une formation à la danse classique, Guillaume Jablonka intègre le Ballet du Nord avec Jean Guizerix et Wilfride Piollet. Il danse ensuite leurs chorégraphies à la Comédie Française et intègre leur travail d’entraînement Les Barres Flexibles à son propre quotidien de danseur. Il découvre la danse baroque au sein de L’Éventail/M.G. Massé et poursuit son parcours baroque d’interprète auprès d’Ana Yepes, Sigrid T’Hooft, Cristina Deda Colonna, Hubert Hazebroucq ou Irène Ginger.

Il fonde Divertimenty en 2006 et y crée plusieurs spectacles autour des notations chorégraphiques historiques. Ses propres chorégraphies sont données à l’Opéra Comique, au Festival Baroque de Pontoise et à travers toute la France. Il y développe également son activité de chercheur praticien et notamment en tâchant de restaurer les danses du manuscrit Ferrère datant de 1782. Il est invité internationalement à présenter des conférences au sujet de son travail de recherche et a bénéficié du dispositif Aide à la Recherche et au Patrimoine en Danse en 2011 pour le projet Identité du ballet-pantomime au XVIIIe siècle et en 2020 pour le projet L’allemande et ses passes au XVIIIe siècle.

Professeur D.E., il intervient régulièrement en conservatoires et enseigne désormais à Sorbonne Université.