Atelier répertoire autour du ballet « Giselle »

Familles et individuels (enfants à partir de 6 ans) tous niveaux
Accessible aux personnes mal et non-voyantes
Crédit photo : Compagnie Acajou

Animés par Laure Daugé et Delphine Demont, ces ateliers sont proposés autour d’un théâtre miniature, le Coffret Giselle (conçu par Delphine Demont et par la danseuse étoile Wilfride Piollet). 
L’imaginaire y est l’inspiration première du mouvement. Les reproductions des décors, des déplacements, des costumes et des attitudes de danse, permettent aux participants d’interpréter les différents rôles du ballet pour s’initier à la technique et aux enjeux de la danse classique.
Une sortie à l’Opéra de Paris pour assister au ballet est proposée en sus en février.

Ce cycle d’ateliers peut être suivi dans son intégralité ou ponctuellement.

Delphine Demont et Laure Daugé

Crédit photo : Compagnie Acajou



Télécharger le flyer de présentation des ateliers ici :


************************************************************************

Ateliers le samedi de 15h à 18h au gymnase de Ménilmontant :
* 9 novembre
* 7 décembre
* 25 janvier
* 29 février
* 21 mars
* 25 avril


Tarif :


************************************************************************

Delphine Demont
Téléphone : 06.28.34.66.50
E-mail : contact@acajou.org
Site internet : www.acajou.org

Laure Daugé
Téléphone : 06.43.19.36.21
E-mail : elledanse@free.fr
Facebook : https://www.facebook.com/Cours-de-Danse-Laure-Daugé-2173862082869939/


************************************************************************

Biographie de Delphine Demont
et Laure Daugé

Crédit photo : Compagnie Acajou

Laure Daugé et Delphine Demont se rencontrent grâce au travail de la danseuse étoile Wilfride Piollet, avec laquelle le Coffret Giselle a été conçu.

Delphine se forme depuis l’enfance à la danse classique et au piano, et est titulaire du diplôme de fin d’études pour ces deux disciplines. Après 3 ans en classe préparatoire littéraire, elle poursuit ses études à la Sorbonne, dans le cadre d’une maîtrise puis d’un DEA de littérature comparée. Elle poursuit la danse classique, et découvre la danse contemporaine et afro-brésilienne dans le cadre de cours privés et de masterclasses à l’Atelier de Paris. Elle se forme également à la notation Laban au CNSMDP, d’où elle sort titulaire du diplôme de perfectionnement en 2006. Son parcours atypique est jalonné par des rencontres artistiques et humaines : Wilfride Piollet, Sidonie Rochon, Christine Kono et Dimitrios Kraniotis, mais aussi la poétesse Anise Koltz.

En 2005, elle crée la compagnie Acajou et est soutenue par la Fondation de France dans le cadre des bourses Déclic Jeunes, pour développer un projet en direction du public déficient visuel. La rencontre avec ce public devient un profond levier pour sa recherche artistique, pédagogique et humaine. Elle initie de grands chantiers pédagogiques et artistiques et crée des outils adaptés, l’acaJOUET et le Coffret Giselle, pour lesquels elle obtient une Bourse à la recherche et à l’écriture en danse auprès du Ministère de la Culture, le Prix de la fondation Coloplast, et une Aide à la Recherche en Danse auprès du CND. Ses travaux donnent lieu à des publications dans différentes revues spécialisées (Bulletin de la Société Théophile Gautier, revue Terra Haptica) et des ouvrages universitaires (La Leçon de danse, L’être ensemble dans les arts performatifs)…Sa démarche prend également la forme de créations chorégraphiques pour amateurs ou professionnels, dont certaines inclusives (Clairières, duo, 2012, et -Nouvelle lune -, pour 5 danseurs, 2018). En parallèle aux projets qu’elle mène au sein de la compagnie Acajou, elle poursuit une carrière d’interprète en danse contemporaine et baroque. Elle travaille actuellement avec le collectif I am a bird now et pour le festival 1.9.3. Soleil !

******

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris, où elle a été très influencée par la philosophie de travail de Wilfride Piollet, Laure Daugé décide d’étendre son répertoire du classique au contemporain.
Elle se produit dans plusieurs compagnies internationales (Ballet de Saragosse, Cie Preljocaj, Ballet du Nord…). Afin d’élargir son champ d’expression et de compréhension du spectacle vivant elle suit une formation en Art Dramatique.
Elle fonde alors LDanse, dont le Président, Jean Guizerix, chorégraphie pour elle La Vega (mars 2007). Depuis 2002, elle crée chaque année à Paris un spectacle avec sa compagnie. En janvier 2013, le Ministère de la Culture lui dispense le Diplôme d’État de professeur de Danse Classique et de Danse Contemporaine au titre de l’« Expérience Confirmée ».

« Il y a des parcours de danse singulièrement discrets et aventureux. Celui de la danseuse et chorégraphe Laure Daugé fait partie de ces trajets inclassables. Passée par le Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris, cette interprète classique et contemporaine se situe à l’intersection de nombreux styles.
Engagée dans des compagnies aussi différentes que le Ballet de Saragosse et la compagnie Preljocaj, elle expérimente aussi du côté du théâtre tout en continuant à affûter son écriture. Esprit libre, Laure Daugé, qui travaille en complicité avec la violoncelliste Ingrid Schoenlaub, présente une nouvelle mouture de ses expérimentations hybrides au Centre Mandapa. » Rosita Boisseau – Télérama